Nos valeurs

Nos valeurs rejoignent celles portées par les chartes d'Ottawa sur la promotion de la santé (1986) ou d'Aalborg sur le développement durable (1994) et la déclaration de la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement, de Rio de Janeiro (1992).

Nos valeurs s'articulent autour de ces principes qui ont constitué le socle de notre association : Santé, Médiation et Développement.

SANTE  : elle est une « ressource de la vie quotidienne », et non « le but de la vie » et s'appuie sur « les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques ». La promotion de la santé est pour nous un concept « qui ne relève pas seulement du secteur sanitaire et dépasse les modes de vie sains pour viser le bien-être ». Elle pose comme conditions et ressources préalables à la santé : « la paix, un abri, de la nourriture et un revenu ». Elle introduit la notion de qualité de vie, qui définit la bonne santé comme « une ressource majeure pour le progrès social, économique et individuel ». Celle-ci est influencée par des « facteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux, comportementaux et biologiques qui peuvent tous intervenir en faveur ou au détriment de la santé ». Elle vise « l'égalité en matière de santé en réduisant les écarts et en offrant à tous les individus les mêmes ressources et possibilités pour réaliser pleinement leur potentiel santé ». Cela passe par « le soutien, l'information, les aptitudes et les possibilités permettant de faire des choix sains ».

« La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d'améliorer celle-ci. Cette démarche relève d'un concept définissant la «santé» comme la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut d'une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins et, d'autre part, évoluer avec le milieu ou s'adapter à celui-ci. » charte d'Ottawa.

MEDIATION  : servir de médiateur est l'un des axes majeurs de la Charte d'Ottawa : « Seul, le secteur sanitaire ne saurait offrir ces conditions préalables et ces perspectives favorables à la santé. Fait encore plus important, la promotion de la santé exige l'action concertée de tous les intervenants : les gouvernements, le secteur de la santé et les domaines sociaux et économiques connexes, les organismes bénévoles, les autorités régionales et locales, l'industrie et les médias. Les gens de tous milieux interviennent en tant qu'individus, familles et communautés. Les groupements professionnels et sociaux, tout comme les personnels de santé, sont particulièrement responsable de la médiation entre les intérêts divergents, en faveur de la santé. Les programmes et stratégies de promotion de la santé doivent être adaptés aux besoins et possibilités locaux des pays et régions, et prendre en compte les divers systèmes sociaux, culturels et économiques. »

DEVELOPPEMENT  : « le Développement Durable suppose le maintien de la biodiversité, de la santé publique et de la qualité de l'air, de l'eau et du sol à des niveaux suffisants pour protéger durablement la vie humaine, la faune et la flore » (Charte d'Aalborg sur le développement durable, 1994).

La nécessité d'élaboration d'une politique publique saine définie par la charte d'Aalborg qui reprend les grands axes de La Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement, de Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, rejoint celle de la Charte d'Ottawa en matière de promotion de la santé : « La promotion de la santé va bien au-delà des soins. Elle inscrit la santé à l'ordre du jour des responsables politiques des divers secteurs en les éclairant sur les conséquences que leurs décisions peuvent avoir sur la santé, et en leur faisant admettre leur responsabilité à cet égard. La politique de promotion de la santé suppose l'identification des obstacles gênant l'adoption des politiques publiques saines dans les secteurs non sanitaires, ainsi que la détermination des solutions. »

La Charte d'Ottawa réaffirme la nécessité de « créer des conditions de milieu favorables ». Elle insiste en particulier sur les interconnections qui existe entre l'ensemble des sociétés humaines ainsi qu'avec leur milieu naturel et constitue la base d'une approche socio-écologique de la santé. Celle-ci devra s'appuyer sur une « évaluation systématique des effets du milieu sur la santé, et plus particulièrement dans les domaines de la technologie, de l'énergie et de l'urbanisation, qui évoluent rapidement ; de plus, elle doit être suivie d'une intervention garantissant le caractère positif de ces effets. La protection des milieux naturels et artificiels et la conservation des ressources naturelles doivent recevoir une attention majeure dans toute stratégie de promotion de la santé. » Enfin la charte d'Ottawa insiste sur la nécessité d'impliquer les communautés dans la prise des décisions et l'élaboration des stratégies. Cela implique pour elles la nécessité d'acquérir des aptitudes individuelles à travers l'information et l'éducation pour la santé leur permettant un plus grand contrôle sur leur propre santé, et la possibilité de faire des choix favorables à celle-ci. Ils doivent également s'investir dans la création du système de soins en réorientant les services de santé. Au final, elle définit un cadre, une éthique et des choix stratégiques en affirmant que « La santé est engendrée et vécue dans les divers cadres de la vie quotidienne. L'intérêt pour autrui, l'approche holistique et l'écologie sont des éléments indispensables à la conceptualisation et à l'élaboration des stratégies de promotion de la santé. Ainsi donc, les auteurs de ces stratégies doivent adopter comme principe directeur le fait que, à tous les niveaux de la planification, de la mise en oeuvre et de l'évaluation de la promotion de la santé, hommes et femmes sont des associés égaux. »

Nous nous sommes donc très largement inspiré de ces principes avec lesquels une grande partie d'entre nous étaient familiers les ayant pris pour leurs dans leur quotidien marqué par de nombreuses années auprès de publics en difficulté. Nous avons donc largement médiatisé cette charte auprès de nos bénévoles et de nos salariés afin qu'ils en fassent un véritable sacerdoce. ASSAMEDE adhère à l'ensemble des principes énoncés par les chartes évoquées et s'engage autour de leurs valeurs.

> Webmail
> Conception
> Webmaster
> Infos légales
> Statuts

 

ILS NOUS SOUTIENNENT